40 nuances de Next x FrenchTech

:57 Part 1 : Benjamin Gaignault – Ornikar : Du shitstorm des 3 premières années à la scale-up d’aujourd’hui

Partager
Ecoutez sur votre plateforme préférée :
Description de l’épisode

Faire la une du New York Times, lever un million d’euros sans client, ni chiffre d’affaires, être convoqués à l’Élysée 8 mois après la création de son entreprise et subir 12 procès en trois ans : voici l’incroyable récit d’Ornikar et de son co-fondateur Benjamin Gaignault.

? La première idée de Benjamin et de son ex-associé ? Un logiciel, une sorte de « la fourchette », à destination des auto-écoles. La réponse est claire : « Vous êtes des petits branleurs d’école de commerce, l’internet et l’auto-école ça n’a rien à voir. »

À propos

Benjamin Gaignault

Après avoir validé un BTS en commerce international, intégré l’école de commerce Kedge (anciennement ESC Marseille) et conclu sa scolarité par un an et demi d’alternance en tant que commercial chez SFR, Benjamin Gaignault part six mois en itinérance en Asie du Sud-Est et en Australie. À son retour, il se lance dans la vie active et devient business developer sales chez Sipartech mais en part au bout de quatorze mois pour monter sa propre société, Ornikar, à tout juste 24 ans.

Pour découvrir en avant-première épisodes & événements inscrivez-vous à notre newsletter :
À propos de FeuilleBlanche

Notre métier ? Bâtir le discours de marque, imaginer des formats et des médias,
podcasts et produire des contenus.
Vous voulez donner de l’écho à votre marque et vos messages ?
Vous voulez concevoir une création originale ou sponsoriser un podcast,
parlons- nous !

Nous contacter